Plan d’action en faveur des populations Autochtones – Bikoro

Résumé exécutif

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) avait sollicité et obtenu de l’Association Internationale de Développement (IDA), un crédit d’un montant équivalant à 220 millions USD (130 $ US de crédit et de don et 90 $ US provenant du don du fonds fiduciaire multi bailleur soutenant l’innovation) et de l’USAID, 6.5 millions de dollars Américains.

Le projet PDSS est intervenu dans treize provinces de la RDC à savoir : Équateur, Mongala, Mai-Ndombe, Sud – Ubangi, Tshuapa, Maniema, Kwilu, Kwango, Lualaba, Haut – Katanga, Haut Lomami, et Nord Kivu pour Ébola.

Les principales composantes du projet sont présentées ci-dessous.

  • Composant 1. Amélioration de l’utilisation et qualité des soins des services de base.

Cette composante comprend entre autres, des interventions pour améliorer les services de santé préventive au niveau des centres de santé de base et hôpitaux de districts, la disponibilité de médicaments, le renforcement des capacités des ressources humaines, etc.

  • Composante 2. Appui à la gestion et au financement du système de santé.

Cette composante comprend des activités de renforcement des capacités de gestion à tous les niveaux du secteur de santé, une assistance technique sur les questions des ressources humaines, des médicaments, de l’amélioration du suivi et d’évaluation, ainsi que celles l’unité de gestion du projet.

  • Composante 3. Renforcer la performance du système de santé – Cette composante comprend le financement, politique de santé, et capacités de surveillance.
ü  Composante 4. Renforcer le système de surveillance et réponse  

Cette composante adresse le renforcement du système de surveillance et de réponse aux maladies.

L’objectif général du projet est de contribuer à accroitre l’efficience et l’efficacité du système de santé afin d’améliorer les résultats en matière de développement humain. Cette efficience et efficacité accrues devraient solidifier la crédibilité de ce système de santé en accroissant l’investissement dans les secteurs sociaux.

Afin de consolider les acquis  du projet et  mettre en œuvre de sa politique sectorielle pour le développement des soins de santé essentiels de sa population, le Gouvernement de la RDC a reçu auprès de la Banque mondiale, un premier fond additionnel au Projet de Développement du Système de Santé (PDSS) à hauteur de 120 millions USD, dont l’objectif principal était d’améliorer l’utilisation et la qualité de services de santé maternelle et infantile dans les zones de santé ciblées. Avec ce financement additionnel, le projet a étendu ses actions par la mise à l’échelle des paquets additionnels qui comportent la santé de la mère et de l’enfant, la santé des adolescents et des jeunes, le renforcement du système de santé avec la gestion des médicaments et le rajeunissement des effectifs du personnel médical, le renforcement de la gestion.

Un deuxième financement additionnel au PDSS à hauteur de 10 millions USD, Don Fonds mondial a été obtenu, dans l’optique d’augmenter la prestation des services de santé de base du paquet intégré existant. Aussi, le Gouvernement de la RDC a sollicité et obtenu de l’IDA, l’octroi d’un don IDA d’un montant équivalent à 120 millions USD pour le troisième financement du PDSS. L’objectif de ce financement est entre autres, de reconstituer les 80 millions USD réaffectés du projet.

Cliquer ici pour télécharger le document au format word