Mécanisme des Gestion des Plaintes de l’Unité de Gestion du Programme de Développement du Système de Santé (UG-PDSS)

  1. INTRODUCTION
    Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a obtenu un fonds de l’Association Internationale de Développement (IDA) du Groupe de la Banque mondiale, pour financer l’appui aux activités du Projet de Développement du Système de Santé (PDSS) dont l’objectif de développement est d’améliorer l’utilisation et la qualité des services de santé maternelle et infantile dans les zones de santé ciblées du projet.
    Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique sectorielle pour le développement des soins de santé essentiels de sa population, le Gouvernement de la RDC a préparé, avec l’appui de la Banque mondiale, un fond additionnel au PDSS. Ce fonds additionnel constitue pour l’essentiel à la montée en échelle des activités en rapport avec le planning familial, la nutrition ainsi que la mise en retraite du personnel de la santé.
    Le PDSS est un projet classé sur le plan environnemental en catégorie B, ayant déclenché deux (2) politiques de sauvegarde OP/BP de la Banque mondiale :
    • OP/BP Environnementales :
    o 4.01. Évaluation environnementale ;
    • OP/BP Sociales :
    o 4.10. Populations Autochtones;
    De plus, trois (03) documents de sauvegarde sont élaborés :
    • Cadre de Gestion Environnementale et Sociale.
    • Plan de Gestion des déchets biomédicaux ;
    • Cadre de Planification en Faveur des Populations Autochtones
    En outre, dans le cadre de la mise en œuvre du PDSS, la mise en place d’un mécanisme de gestion des plaintes (MGP) portant sur le projet est une exigence liée à la gestion environnementale et sociale de celui-ci ainsi que tant sur la gestion de la main d’œuvre qu’en matière de la santé et sécurité au travail. Cette fonction est la responsabilité du Spécialiste Suivi-évaluation et Responsable de la Sauvegarde Environnementale et Sociale qui s’appuieront sur des points focaux, au niveau provincial et national.
    Ainsi, ce MGP est élaboré dans le but de :
    • Gérer les risques et les éventuels conflits ;
    • Diffuser les informations ;
    • Permettre l’alerte précoce ;
    • Augmenter la responsabilisation.
    La gestion des plaintes des Communautés Locales et des Populations Autochtones (CLPA) est une pratique essentielle pour établir une bonne relation entre les responsables des communautés locales et les habitants. Cette démarche est un élément fondamental d’une approche de bonne gouvernance. Les plaintes et réclamations permettent au projet et à l’Administration Sanitaire de répondre aux attentes des citoyens et de rectifier, au besoin, les activités pour l’accessibilité aux soins de santé essentiellement la santé de la mère et de l’enfant. Pour les CLPA, l’expression de réclamations est un acte citoyen, qui permet d’exiger une meilleure administration/gestion de leur espace, et de résoudre les éventuels problèmes qu’ils peuvent rencontrer face à l’action du PDSS.
    À titre d’exemple, les plaintes peuvent concerner les thèmes suivants :

Cliquer sur ce lien pour télécharger le document complet au format PDF