Unité de gestion du programme de développement du système de santé
Unité de Gestion du Programme de développement du système de santéUnité de Gestion du Programme de développement du système de santéUnité de Gestion du Programme de développement du système de santé
+243 815 586 623
pdssmsp.rdc@pdss.cd
pdssmsp.rdc@gmail.com
Croisement des avenues Tombalbay et huilerie (Concession INRB)

REDISSE IV – LAPHAKI : Réhabilité et équipé grâce à l’appui du gouvernement et de la Banque Mondiale, le Laboratoire physico chimique du Laboratoire National de Contrôle Qualité des médicaments inauguré par le ministre de la santé J.J MBUNGANI.

REDISSE IV – LAPHAKI : Réhabilité et équipé grâce à l’appui du gouvernement et de la Banque Mondiale, le Laboratoire physico chimique du Laboratoire National de Contrôle Qualité des médicaments inauguré par le ministre de la santé J.J MBUNGANI.

Le Ministre de la Santé, Hygiène et Prévention Jean Jacques Mbungani a inauguré ce mercredi 8 décembre le laboratoire physico chimique du Laboratoire Nationale de Contrôle Qualité des médicaments “LAPHAKI” en sigle.
Lors d’une cérémonie officielle à laquelle ont pris part le Directeur des opérations de la Banque Mondiale Jean Christophe Caret ainsi que le Directeur Régional pour le Développement Durable, Amit Dar, le Ministre de la Santé Publique Hygiène et Prévention a martelé sur la contribution inexorable de cette oeuvre au renforcement du système de santé de la Rdc qui fait face au phénomène des faux médicaments puisque que les informations produites par ce laboratoire aideront le gouvernement de la république à prendre des décisions éclairées pour délivrer les autorisations de mise sur le marché, valider des protocoles thérapeutiques, assurer la surveillance du marché et collecter les données sur les manifestations indésirables des médicaments à travers la pharmacovigilance.

Financé par la Banque Mondiale via l’Unité de Gestion du Programme de Développement du Système de Santé “UG PDSS” dans le cadre du Projet Régional de Renforcement du Système de Surveillance des Maladies “REDISSE IV”, ce module est le premier équipé et remis à neuf d’une série de 4 autres qui seront tous réhabilités à l’horizon 2022 , ce qui redonnera à ce laboratoire sa capacité maximale de fonctionnement pour un coût globale de 6 millions de dollars américains selon le Coordonnateur de l’UG PDSS, Dr Dominique BABOO.

Après une visite guidée dans ce laboratoire Jean-jacques Mbungani a aussi procédé à la remise des véhicules destinés aux personnels administratifs de ce laboratoire pour faciliter leur mobilité sanctionnant ainsi cette cérémonie.